l'Aventure Chaotique des fusées Europa de 1962 à 1973

l'Aventure Chaotique des fusées Europa de 1962 à 1973

1969-1972 programme Europa: les balbutiements de l'Europe Spatiale à Kourou : témoignage de Carlo Dana

1969- 1972, Le CECLES-ELDO, premier organisme spatial européen:

témoignage de Carlo Dana (responsable des études systèmes du lanceur Europa 2 au CECLES-ELDO)

 interviewé par Cécile Mariotte,  le 22 novembre 2000

                                                                                        CarloDana-70x70.jpg

                                                                                                 Carlo Dana

 

 

Et donc ici, moi j'ai assisté à la réalisation de la première infrastructure de la base équatoriale du CECLES-ELDO , ce qu'on appelait aussi  ELE (ensemble de lancement Europa)

A l'époque donc, pour la réalisation de ce lanceur Europa 2, il a fallu  aussi que des équipes viennent s'installer, parce qu'elles étaient responsables de toute la partie intégration et opération de ce nouveau lanceur. Et donc, en Guyane, à l'époque, on avait une communauté internationale assez développée, parce que le lanceur Europa, ayant le premier étage anglais, le deuxième étage français, le troisième allemand, le satellite et les coiffes étant italiennes et les belges et Hollandais aussi apportant leur contribution au programme, donc, on avait une équipe assez internationale. et c'était un côté qui était très sympathique car je me souviens, parce que les anglais étaient les plus nombreux, parce que le premier étage était aussi le plus performant à l'époque, bah, ils animaient la ville de Kourou et c'était très sympathique. Tout le monde avait aussi l'esprit de pionnier, parce que, comme la base était ou en création, ou était achevée depuis peu, et bien bon, le monde animal, aussi, était très présent près des installations, près des habitations .C'était assez fréquent ,qu'il y ait des interruptions d'énergie électrique parce qu'il y avait un singe qui faisait un court circuit et qui était foudroyé sur place, c'était assez courant  que dans la ville l'on retrouve des mygales dans les chambres des enfants, des choses qui ne sont pas toujours très sympathiques

                                         .

ici, je me souviens que, le soir, pas loin du centre technique, ils allaient chasser le caïman, dans le bri-bri, dans la savane; c'était le passe temps, à l'époque, donc,  la vie animale était encore très très présente et très proche des installations. Peu à peu et par le développement de nos moyens, par la circulation, par la nouvelle infrastructure, la vie animale et la faune se sont retirées un peu plus à l'intérieur.Bon, on en voit encore de temps en temps, on voit  encore quelques passages de bêtes intéressantes..

 Cécile Mariotte : Là, c'était vraiment l'époque pionnière avec des jeunes ingénieurs  de ?

oui ,venant de différents pays, parlant toutes les langues...

 CM : et la langue de communication était ?

sur l'ELDO, C'était plus l'anglais que actuellement sur Ariane; Pour Ariane, on a une dominante française aussi bien sur la documentation qu'au niveau de tous les rapports techniques. Il y a aussi d'autres langues, l'anglais en particulier, mais à l'époque de l'ELDO, l'anglais était légèrement plus important que le français. Le français était utilisé pour les opérations et pour les contacts avec la population locale. Donc, cette coopération, qui existait et dont on avait pas idée finalement des possibilités de développement pour que l'on ait une seule autorité responsable sur le plan international dans le sens, où il fallait quelqu'un qui donne bien les ordres de tous pays participants et donc n'avait pas été donné au CECLES-ELDO. C'est la leçon qui a servi qui  été tirée par les autorités, qui après ont proposé  et décidé de la réalisation du programme Ariane .C'est à dire, qu'il faut donner à une entité, la responsabilité système de tout ce qui est développé, de façon qu'il n'y ait pas des points qui soient oubliés, des interfaces qui soient à l'origine du problème. Donc, la leçon a été tirée. A l'époque, les états n'avaient pas donné toute la responsabilité au programme international qu'était l' ELDO, mais enfin ça été donné par le CNES dans le cadre du développement du lanceur Ariane....

 



06/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres