l'Aventure Chaotique des fusées Europa de 1962 à 1973

l'Aventure Chaotique des fusées Europa de 1962 à 1973

Hommage à Gérard Chauvallon ancien directeur du CECLES-ELDO de 1971 à 1973

    chauvallon gérard_modifié-2.jpg
     www.academie-air-espace.com/upload/doc/pdf/Let82_AAE.pdf

 

Nous avons appris la disparition de Gérard Chauvallon, ancien vice-président de l’Académie, le 1er février 2013. Né en 1933, élève de l’École de l’Air, entré à la SEREB en 1961, il consacre 10 ans aux essais en vol des systèmes balistiques. De 1971 à 1973 il prend la tête de l’ELDO pour hélas clore cette organisation. J’ai travaillé directement sous Gérard Chauvallon nommé directeur de l’Établissement de Cannes d’Aérospatiale, en 1977. Décrire sa personnalité est relativement simple : tonique, sportif, pugnace, cette tendance agressive étant mise, professionnellement, au service de causes solides. Gérard Chauvallon a donné largement de sa personne à Cannes pour sécuriser l’avenir du lieu et des hommes, le gain en 1981 du premier programme Export de satellites, Arabsat, lui devant beaucoup. Heurs et malheurs de la vie, le séjour à Cannes fut écourté par la terrible maladie de son épouse Colette, mère de ses deux enfants. Nommé directeur commercial de la Division des Engins tactiques, le voilà sur les marches du Pentagone avec une maquette de missile tactique sous le bras. Puis c’est la période DGA où il dirige les relations internationales. Enfin le retour à Aérospatiale. Henri Martre ayant décidé le rapprochement de l’activité satellites d’Aérospatiale avec celle d’Alcatel Espace, Gérard Chauvallon mène son groupe de négociation. Le mariage n’aboutira pas cette fois-là mais des fiançailles seront signées. La trajectoire de Gérard Chauvallon se poursuit à Eurocopter dont il devient directeur général puis Chairman d’American Helicopters. Gérard Chauvallon était un “impulseur”, qualificatif tiré du contexte balistique et propulsif qu’il a bien connu. Lorsqu’il a occupé des fonctions de haute direction il en a conçu une naturelle satisfaction mais, au total, il a probablement regretté le temps où il animait des groupes resserrés, entouré de proches amis.

In his memory and fighting spirit let us keep going ahead

Jean-Jacques Dechezelle



28/03/2015
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres